Electrification des poids lourds : la Bretagne en queue de peloton

A l’occasion du dernier Comité interministériel de la logistique (Cilog) qui s’est tenu fin décembre, le gouvernement a annoncé la liste des 122 lauréats de l’appel à projets « Ecosystème des véhicules lourds électriques ». Seuls deux entreprises bretonnes y figurent.

Pour le gouvernement, la transition vers l’énergie électrique des motorisations du parc roulant de poids lourds est un levier important de décarbonation du transport routier de marchandises.

Afin d’accompagner le développement de la filière et d’accélérer la conversion de la flotte, l’Etat a lancé, en 2022 et 2023, un appel à projets permettant notamment de subventionner l’achat de poids lourds électriques jusqu’à hauteur de 150.000 euros pour un tracteur routier. Il a connu un fort succès avec 498 dossiers déposés sur les deux relèves.

La première vague d’instruction a permis de retenir 80 lauréats en vue de financer 661 véhicules lourds (dont 631 camions). Les lauréats de la seconde relève ont été annoncés à l’occasion du Cilog de fin d’année. Au total, 122 lauréats ont été retenus représentant 412 véhicules lourds (dont 387 poids lourds).

Sur ces 122 lauréats, seuls 2 sont bretons. Gautier Fret Solutions (GFS) a ainsi été retenu pour l’acquisition de deux porteurs, trois tracteurs et six points de recharge destinés à ses livraisons. De son côté, Bretagne Transports Services (BTS) va bénéficier des aides pour la location d’un tracteur et l’installation d’un point de recharge pour le transport de ciment en vrac entre Lafarge Saint-Pierre La Cour (53) et Rennes (35).

Reconduction de l’appel à projets et avantages fiscaux pour 2024

Le gouvernement a d’ores et déjà annoncé la reconduction de l’appel à projets « Ecosystème des véhicules lourds électriques » pour 2024. L’enveloppe qui y sera consacrée sera revue largement à la hausse avec une dotation de 130 millions d’euros. Elle était de 65 millions d’euros en 2022 et de 60 millions d’euros en 2023 répartie entre 55 millions d’euros pour les camions et 5 millions d’euros pour les autocars.

En complément, le Cilog a aussi été l’occasion de rappeler le dispositif de suramortissement prorogé jusqu’en 2030 pour les véhicules de plus de 2,6 tonnes utilisant des énergies « propres ». Un dispositif élargi au retrofit de véhicules lourds électriques.

Au-delà du prolongement de l’appel à projets, le gouvernement a annoncé un travail avec les acteurs de la filière pour identifier de nouvelles mesures concrètes en vue de lever les freins opérationnels et financiers à la transition vers les motorisations électriques des poids lourds.

Les donneurs d’ordre seront aussi sollicités. Les services de l’Etat sont ainsi invités à travailler à un dispositif permettant aux donneurs d’ordre et en particulier aux chargeurs de participer à l’effort collectif en faveur du verdissement des flottes. Des propositions doivent être présentées au printemps.